Atelier d'écriture et salon d'écrivains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Espace commentaire de L'Héritage

Aller en bas 
AuteurMessage
raphthepaf
MEMBRE }
avatar

Messages : 12
Graines de café : 25
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 26
Localisation : Toulouse

MessageSujet: Espace commentaire de L'Héritage   Mar 10 Juil - 13:15


Tout commença le jour où Harry Macfarley retrouva sa mère morte. Harry était conservateur dans un musée à Glasgow. Harry du primaire jusqu’au lycée, avait toujours été le meilleur de sa classe. Il avait ensuite entamé de brillantes études dans une prestigieuse école Écosse pour être conservateur de musée. Harry était petit, chétif,avait un large front signe de ses grandes connaissances, une calvitie naissante et tout autour un duvet de cheveux roux flamboyant. Il n’était pas marié n’avait jamais rencontré la fille de ses rêves et d’ailleurs son travail l’occupait trop pour ça. « J’ai réussi dans mes études se disait-il cela me suffi. On ne peut pas tout faire dans la vie, et puis ce n’est pas à 45 ans que je vais m’y mettre . »
Harry avait une mère qui depuis qu’elle avait perdu son mari se laissait aller et avait considérablement régressé . Elle habitait un grand manoir dans le village de Falkland .Harry venait une fois par semaine lui rendre visite et s’occuper d’elle quand les aides à domicile n’étaient pas là. Il avait aussi un frère William de deux ans plus jeune que lui qui avait quitté le domaine familial suite à une violente dispute avec leur père et depuis il n’était jamais revenu et ni Harry ni sa mère n’avaient ré entendu parler de lui. Ce matin-là donc Harry avait pris sa voiture pour aller voir sa mère. Il se gara en face de la maison. Ce lieu avait toujours plu à Harry ces façades de pierre grises imposantes, ces larges fenêtres et entre chacune d’elles des meurtrières qui dataient de l’époque des envahisseurs. Le jardin était mal entretenu faute de moyens. Les buis n’étaient plus aussi fournis qu’avant et les plates-bandes avaient besoin d’un sérieux balayage. Il fallait aussi remplacer les plantes qui jaunissaient à force qu’il n’y est personne pour s’en occuper. Harry traversa l’allée vers la grande porte qui s’ouvrait sur le hall. Celle-ci grinça quand il l’ouvrit . « Si j’étais riche pensa-il je referait tout dans cette maison mais hélas avec notre fortune envolée à la mort de mon père qui a accumulé des dettes toute sa vie je ne pourrait pas grand chose. »
Il monta l’escalier de pierre qui menait à l’étage où se trouvait la chambre de sa mère . Il longea le grand couloir et entra dans la chambre. Les tentures autrefois jaunes étaient défraîchies , des objets jonchaient le sol et les rideaux du lit à baldaquin avaient déteints avec la lumière du soleil. Il s’approcha. Elle dormait. Il mit sa main sur son front il la retira vivement il était glacé . Il entreprit alors de la réveiller, rien n’y fit. Il mit ces deux doigts à l’endroit du pouls. Il ne battait plus. C’est là qu’il comprit qu’elle était morte. Depuis combien de temps ? Il ne le savait pas. Il sentit alors les larmes couler toutes seules sans les contrôler puis il éclata en sanglots.Cela dura 5 min environ car il cessa rapidement de pleurer car quelqu’un était entré dans la pièce. Il se retourna vivement et vit Gary le majordome s’approcher . Gary était grand , il était plus jeune que Harry et ce qui lz caractérisait était ses cheveux roux.
« Monsieur , commence t-il je suis désolé j’ai trouvé ce matin madame morte et je me suis précipité pour aller chercher le médecin il m’a confirmé qu’elle était morte dans son sommeille et n’avait souffert d’ aucun maux. Je n’ai pas pu vous joindre monsieur car la ligne est coupée depuis trois jours et la voiture de madame est dans un mauvais état et les voisins n’étaient pas là. J ‘ai envoyé le docteur chercher le notaire pour le testament il devrait arriver d’un moment à l’autre . » À peine eu il le temps de finir sa phrase que le notaire entra. Il était petit des cheveux grisonnant dépassaient de son chapeau melon son costume paraissait trop grand pour lui . Mais il n’était pas seul il était suivi de près par un grand homme au costume sombre les cheveux fournis d’un roux flamboyants. La vois rauque de l’homme résonna dans la pièce : « Mon cher frère ! »
Pendant un instant ce fut comme si le temps s'était suspendu personne ne parlait ; Pour Harry ce fut interminable il réussit néanmoins à articuler:
"William! Mais que..."
"Content que tu te souviennes de mon prénom depuis tout ce temps..."
D'un coup Harry repris toute sa parole la fureur montait en lui comme un piment dans lequel on aurait mordu croyant que celui-ci était un poivron. " Que fais tu Ici! Tu nous a abandonné et tu voudrais que je te prennes en considération? Où était tu quand papa est mort! As tu seulement pris des nouvelles de maman! J'ai été le seul à m'occuper d'elle tu entends! Le seul! Et tu as le toupé de venir de présenter ici! Ce n'était pas la peine de faire le voyage. "
"Tu ne sais pas ce que j'ai vécu dit William après notre dispute avec père elle n'a pus voulu que je revienne père l'a aveuglée ainsi que toi . Mais je suis revenu ici pour faire valoir mes droits "
"Tes droits? Mais tu est déshérité William et tu me parle de faire valoir tes droits! Quel grand cœur tu as! "
"il suffit! dit William je suis venu ici car monsieur le notaire m'a contacté pour ce qu'il nous reviens plus tôt ce sera fait et plus tôt je repartirait "
Le notaire sortit un papier . Voici le testament de votre mère si vous voulez bien le lire, il tendit la feuille à Harry qui lu à voix haute.
"Je lègue toute ma fortune à mon seul fils légitime ainsi que ce qui ce trouve dans mon coffre la seul preuve de cette légitimité. "La dernière phrase était étrange . Quel coffre? Il ne pouvait y avoir un seul objet qui ait pu échapper à Harry . Il connaissait par coeur tous les objets de la maison et lui seul avait la clé du coffre fort de sa mère. Le notaire le sortit brusquement de ses pensées .
"ce que voulais dire votre mère , et que ce qui se trouve dans ce fameux coffre est la réponse à la dernière phrase c'est à dire qui est le fameux héritier".
"Mais ma mère a laissé toute sa fortune dit Harry"
"Pas toute répondit le notaire elle a réussis a en sauver une partie ce qui s'élève à un peu plus de 10 millions de livres sterling"
Harry crut s'étouffer " Pardon? vous vous moquez de moi j'espère ma mère m'en aurait parlé et nous aurions depuis longtemps rénové le manoir!"
"il se trouve que votre mère , répondit le notaire voulais à tout prix préserver le reste de sa fortune pour ne pas qu'elle tombe entre de mauvaise mains. "Entre de mauvaises mains c'était la meilleure! Harry n'en croyait pas ses oreilles . Lui qui avait tout fait pour sa mère elle le récompensait de la sorte? C'ètait comme s'il se prenait n coup violent sur la tête'. Il fallait donc qu'il trouve ce coffre et au plus vite pour être le seul à hériter de la fortune . Son frère ne le méritait pas .
"Bien dit le notaire il vous faut maintenant trouver ce coffre car je ne peux pas vos faire signer de papiers sans ses preuves . Bon eh bien je dois y aller. Messieurs dt il en saluant les trois hommes ; Bonne chasse au trésor!"

Le lendemain l'enterrement eu lieu . Il n'y avait pas grand monde car la mère de Harry avait très peu d'amis à aprt deux dames . Certains oncles , tantes et cousins vinrent

[/size] Le lendemain l'enterrement eu lieu . Il n'y avait pas grand monde car la mère de Harry avait très peu d'amis à part deux dames du village avec qui elle avait prit quelque fois le thé. . Certains oncles , tantes et cousins vinrent mais beaucoup ne purent pas faire le déplacement. Après la cérémonie, tout le monde se retrouva pour boire et manger dans le hall. "Il faut que j'arrive à trouver ce coffre avant qu'il ne s'en empare " se dit william. Il profita de l'occasion que tout le monde était occupé à parler surtout son frère Harry sur qui l'attention était portée . Il était devenu un inconnu et personne ne lui avait adressé la parole . Tant mieux se dit il la tâche me sera plus facile" Et il se faufila dans les escaliers.
Il pénétra dans la chambre de sa mère . Ce ne serait pas simple vu qu'il ne connaissait pas bien la maison . Il commença à soulever les piles de vêtements qui jonchaient le sol, pis il s'attaqua au bureau. Des piles et des piles de vieux documents s'amoncelaient ; Il fouilla même les tiroirs, puis il s'arrêta et réfléchit. " Voyons si j'avais à cacher un coffre où cela pourrait -il bien être ? Mais bien sûre! pourquoi n'y avoir pas pensé plus tôt?" Il se mit à tâtonner sur les tapisseries et tomba sur un creux .Il y avait une fente de découpée. Il la souleva il n'eu aucune difficulté à ouvrir le coffre celui-ci n'étant par fermé à clé. Il tâtonna à l’intérieur et sentit un objet dur . IL sortit un coffre en bois tout à fait ordinaire . Il le tenait ça y est, il allait être riche ! Il lâcha vivement le coffre car une douleur fulgurants vint lui frapper la nuque; Il s'écroula et sentit avant de perdre connaissance un liquide chaud qui ne devait être que son sang .
Harry était dans le hall et discutait avec les invités . Il voulais faire une pause . Parler avec tout le monde commençait à l’épuiser. Il se demandait si William pourrait prendre le relais . Il le chercha des yeux. « Mais où était-il passé ? Je sais se dit-il il a fuit comme d’habitude c’est un lâche. À moins qu’il ne soit entré de rechercher ce fameux trésor ? On mit brusquement fin à ses pensées Gary le majordome le priait de venir car un ami à lui était venu le voir. « Faites le attendre dit Harry je vais chercher William qui a disparu ». « mais monsieur dit le majordome il ne veut pas attendre il est venu de très loin vous savez et il a un train dans une heure à peine » Harry à contre cœur suivi Gary .

Le lendemain matin , Harry se réveilla avec un mal de tête foudroyant . Que s’était-il passé la veille ? Ah oui il s’en souvenait . L’ami supposé avoir son train dans une heure avait réussi à repousser son départ et ils avaient bus tout les deux au pub du village. Par contre il ne savait pas comment il avait été ramené . Il se mit en position assise avec difficulté. Il se rendit compte qu’il s’était écroulé sur le canapé du salon. Il se massa sa t^te qui lui faisait atrocement mal . Gary rentra et lui apporta son petit déjeuné .
« Quel heure est-il Gary ? «
« Un peu plus de midis monsieur » répondit Gary .
J’ai dormi tout ce temps ?
Oui répondit Gary, je vous ai ramené en voiture hier soir et je vous ai laissé sur le canapé j’était incapable de vous porter jusqu’à votre chambre.
Merci Gary dit Harry au fait savez-vous où est William ?
Non, dit Gary je ne l’ai pas revu de la soirée d’ailleurs
Il a dû prendre le premier train et repartir le lâche !
Impossible dit Gary il doit être coincé à la gare il y a eu une chute de pierres hier sur la voie et les départs sont reportés en fin de journée . J’ai reçu des coups e fils de vos oncles et tantes . Une chance que la ligne remarche ! Ils m’ont dit de ne pas vous inquiéter ils ont dormis à l’hôtel . »
«Ainsi il est reparti pensa Harry qui ne prêtait pas attention à ce que lui disait Gary . Il se sera sauvé avec le coffre. Le coffre ! cria Harry mais quel imbécile ! Vite Gary sortez moi la voiture du garage !
Mais monsieur… dit Gary
Vite je vous dit ! avec un peu de chance il arriverait à rattraper William à la gare et récupérerai son du .
La voiture sortie, Harry s’engouffra dans le véhicule et appuya sur l’accélérateur . Il dévala la pente en trombe il tourna dans un virage qu’il serra de trop près et atterrit dans le fossé .
Merde ! Jura t-il il appuya à fond sur l ‘accélérateur tentant de se dégagé lorsque qu’un éclaire de lumière l’aveugla , il entendit l’explosion de son moteur et avant de mourir sentit les flammes l’entourer .
Pendant ce temps-là, un homme vêtu d’un imperméable noir descendit en ville . Il s’arrêta à hauteur de l’agence immobilière et poussa la porte. Il demanda ensuite le notaire qui le reçu dans son bureau. Il y déposa un petit coffre en bois qu’il ouvrit et en sortit des gourmettes en argent sur l
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Evolvana
MEMBRE }
avatar

Messages : 58
Graines de café : 50
Date d'inscription : 30/06/2012

MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   Mar 10 Juil - 15:50

C'est l'espace commentaire ici, je pense qu'il ne faut pas poster la Nouvelle sur ce forum-ci mais dans le forum "Nouvelles" général Wink

Sinon il manque la fin, c'est coupé... et serait-il possible de faire plus de paragraphes, car là ça fait très "bloc" et donc difficile à lire, cela donne un côté encore plus confus aux choses.

On peut dire que tu entres vite dans l'action, ce qui est bien, cependant je trouve que tout s'emballe un peu vite et le lecteur se trouve un peu dépassé par les évènements. Il faudrait peut-être passer plus de temps à mettre les choses en place... enfin c'est juste mon avis ^^

_________________
Blog sur mon projet roman/BD "Les Mondes Opposés": Blog d'Evolvana
Ma page Deviantart de dessins: Galerie de dessins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Alice
Bonjour, je suis le gentil ventre infini!
avatar

Messages : 981
Graines de café : 1077
Date d'inscription : 04/03/2012
Age : 23
Localisation : Dans le terrier.
Personnages RPG : Isabella Lisbeth Rosaline de la Fontaine.

MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   Mar 10 Juil - 16:25

Effectivement, ce n'était pas la peine de recopier la nouvelle ici! C'est juste l'espace commentaire! Je te laisse éditer ton message pour supprimer le texte, à la place tu peux mettre quelques mots, raconter un peu d'où te vient l'idée de la nouvelle, etc...

Alors, je vais commenter au fur et à mesure que je lis! Pour le moment, ce qui me gêne, c'est surtout la structure de tes phrases. Tu ne mets quasiment aucune virgule et aucun connecteur logique, ce qui donne un côté très robotique au texte : "il fit ça. il mangea ça. il vit que le ciel était bleu." Ça peut être un style, mais à ce moment-là faudrait que ce soit revendiqué...
Ensuite, la manière dont tu expliques les choses semble un peu bancale : on dirait que tu essaies de caser le plus d'informations possible en très peu de texte. C'est bien d'être concis, mais là ça fait plus mitraillage d'informations qu'autre chose!
Ensuite ça n'a aucun rapport mais : mon dieu y a plein de roux dans cette histoire XD
Sinon ta phrase "D'un coup Harry repris toute sa parole la fureur montait en lui comme un piment dans lequel on aurait mordu croyant que celui-ci était un poivron. " m'a bien fait rire XD même si elle a le même problème que les autres : une virgule ou deux en plus, des contractions et ça semble beaucoup plus fluide! par exemple "D'un coup, Harry reprit toute sa parole : la fureur montait en lui, comme un piment dans lequel on aurait mordu en croyant que c'était un poivron." Après, bien sûr, ce n'est que mon opinion, mais c'est les conseils que je te donnerais!
Ensuite, l'action semble un peu pressée : il rentre dans la pièce, il pleure 5min (d'ailleurs écrire 5min dans un texte littéraire c'est pas terrible : normalement, il faut écrire les chiffres en lettres et ne pas mettre d'abréviations! donc "cinq minutes"), tout de suite l'avocat arrive, puis son frère, puis le testament fait une ligne, puis l'avocat part... ce que je veux dire, c'est que ça semble assez pressé, du coup l'histoire ne semble pas très réaliste.
Aussi, fait gaffe aux erreurs de temps et de ponctuation dans les dialogues! "Il le chercha des yeux. « Mais où était-il passé ? Je sais se dit-il il a fuit comme d’habitude c’est un lâche." par exemple, Harry pense au présent, donc ce sera "mais où EST-IL passé?". et ensuite, il faut différencier la narration du dialogue, alors on aura "Je sais, se dit-il, il a fui comme d’habitude c’est un lâche."
Après, quand tu passes du point de vue de Harry à celui de William, c'est bien de sauter une ligne ou deux pour que le changement soit plus clair, sinon on se perd!

Sinon je viens de finir là... Alors j'ai pas vraiment compris la fin. C'était Gary le fils légitime? elles veulent dire quoi les dates? Sinon, la mort d'Harry est vraiment hyper brutale : on a pas vraiment eu le temps de s'attacher au personnage, sa mort arrive en une seule phrase, du coup, elle a vraiment aucun effet.

Enfin voilà! Malgré toutes les critiques je pense que ton texte aurait du potentiel si tu prenais le temps de le relire, pour corriger les fautes de ponctuation, inattention, de syntaxe, enfin tout ce dont je t'ai parlé ; ta langue en soi n'est pas mauvaise, mais toutes les choses autour sont un peu à revoir! Voilà /o/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://cafedelagare.forumgratuit.org
Evolvana
MEMBRE }
avatar

Messages : 58
Graines de café : 50
Date d'inscription : 30/06/2012

MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   Mar 10 Juil - 21:56

Ah comme j'ai lu que ce qu'il y avait de posté ici c'est pour ça que j'avais loupé la fin je pense :><: < (ce smiley ne fonctionne pas!)

_________________
Blog sur mon projet roman/BD "Les Mondes Opposés": Blog d'Evolvana
Ma page Deviantart de dessins: Galerie de dessins
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
raphthepaf
MEMBRE }
avatar

Messages : 12
Graines de café : 25
Date d'inscription : 01/07/2012
Age : 26
Localisation : Toulouse

MessageSujet: À propos du sujet   Mer 11 Juil - 20:48

Pour répondre à vos questions ça m'a fais plaisir de lire des commentaires de votre part, c'est ce qui fait avancer et en effet ils sont très constructifs!
Oui ,en effet j'ai du mal à écrire un long texte à l'ordinateur je n'arrive pas à voir toutes les fautes et puis même avec la correction automatique je n'ai pas les effets voulus car ils me font des phrases toutes faites donc, je préfère le papier j'ai plus le loisir de me relire .


Je pense qu''à l'avenir je ferais mon brouillon sur papier ce sera plus simple^^.

Oui, pour l'histoire en fait j'ai fait très rapide parce que la nouvelle est sensée se dérouler rapidement et j'ai en même temps peur de me perdre dans des longues descriptions et de faire un peu nulle du coup . Et puis c'est vrai que j'ai écourté les émotions de Harry , en fait je n'étais pas très proche de mon personnage .

Ce texte je l'avais écris au lycée et c'était donc un petit test pour savoir à peu près ou j'en étais à propos de l'écriture et comme vous le voyez, je suis alarmée de voir que j'ai perdu beaucoup de bases comme la grammaire ,par contre j'ai un bon orthographe mais je ne prend pas le temps de me relire .

Voilà j'ai beaucoup perdu depuis car j'ai arrêté d''écrire pendant pas mal de temps .Mais je vois tout ce que je peux faire pour m'améliorer .

Merci beaucoup pour vos conseils que je prend en note!
Ps: à propos des roux c'est fait exprès c'est un indice pour dire que Garry est leur frère caché et la fin c'est pas vraiment une fin c'est un suspense peut être fait maladroitement .


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   Ven 13 Juil - 13:40

Je ne fais pas la réflexion qu'ici c'est juste l'espace commentaire xD

D'abord, je ne sais pas si c'est voulu mais tu as un style très simple, très enfantin c'est l'éffet que me fait toutes ces phrases commençant par "Harry". Ça donne de la candeur au texte un peu sombre pourtant.

Alors, comme d'habitude à chaque fois que je lis, je ne comprends pas bien. Aloooors, il y a un fils légitime, certes, mais en quoi la gourmette de Gary fait qu'il est lui seul l'héritier légitime. Les autres sont adopté ? Ne sont pas du même homme ?

Et comme il y a une course pour le coffre, est-ce qu'en fait je n'ai vraiment pas compris et que cela veut dire que c'est le premier qui le trouve qui a l'argent ?
C'est donc logique que ce soit Gary, entre l'un parti et l'autre mort.

Et pourquoi le coffre est amené dans une agence immobilière ?


_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Sérénity Séléné
Fantômette
avatar

Messages : 73
Graines de café : 72
Date d'inscription : 13/05/2012
Age : 33
Localisation : Ici, là, ailleurs, quelque part...

MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   Dim 14 Oct - 17:48

Hum...

Je suis un peu dubitative. Quelques phrases trop longues et des tournures parfois incompréhensibles.
Malgré tout, il y a du potentiel je pense.

Par contre la mise en page n'aide pas à une lecture tranquille. Tout d'une bloc, cela fait presque peur et pas du tout aéré. Heureusement que ça n'enlève rien au texte.

L'idée générale est là mais ça manque un peu de sentiment. Certes, c'est une nouvelle donc on a pas forcément le temps de s'attacher aux personnages mais il manque un petit quelque chose.

Par contre, on sent très bien la différence entre le statu de fils et celui de "majordome". Le ton assez hautain et toujours calme de ces derniers se ressent parfaitement.

La description du jardin et de la maison m'a beaucoup plu ^^

Bonne chance pour tes autres textes. nn

_________________
J'adore parler de rien, c'est le seul domaine où j'ai de vagues connaissances.
Oscar WILDE
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Espace commentaire de L'Héritage   

Revenir en haut Aller en bas
 
Espace commentaire de L'Héritage
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Aide] Comment liberé de l'espace sur sa Ram ?
» Commentaire Il est temps pour toi de vivre ta vie
» Commentaire sur : Je t'aime comme tu es
» [SPOILER] Perdus dans l'espace
» Cherryh CJ - L'opéra de l'espace

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Café de la Gare :: Ceylan - VOS ÉCRITS :: Nouvelles :: Espace commentaire-
Sauter vers: