Atelier d'écriture et salon d'écrivains
 
AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]

Aller en bas 
AuteurMessage
Invité
Invité



MessageSujet: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Mer 20 Juin - 8:23


On se demandait parfois pourquoi.


Sarah est un véritable ovni dans le bordel de la ville. Douce, joyeuse et incroyablement prude une fois en dehors des bras de ses clients, on ne pouvait s'empêcher d'être étonné quand dans une conversation elle parlait de son travail. Elle n'était pas honteuse de ce qu'elle faisait, bien qu'elle comprenne le malaise ou les critiques des personnes qui l'entouraient. Pour la jeune femme, sa patronne et les autres filles étaient comme une deuxième famille, un famille un peu hors normes mais elle ne les aurait changés pour rien au monde.

Le fait est qu'aujourd'hui Madame Meg l'avait convoquée dans son bureau à une heure très matinale et que Sarah White n'avait aucune idée de ce qu'elle lui voulait. Habillée hâtivement d'une robe rouge qui dévoilait sa généreuse poitrine, elle trottinait vers le bureau de sa patronne le cœur battant. Que pouvait-elle bien lui vouloir ? Souhaitait-elle lui donner des cours de comptabilité ? Lui prodiguer des conseils, des remontrances ? Voulait-elle lui confier un projet, ou ses idées ? Il y avait tant de possibilité et elle ne connaissait pas assez la tenancière pour oser faire des suppositions.

Elle ne faisait pas parti des plus anciennes et n'avait croisé la vieille femme qu'en de rares occasions ou événements particuliers. Mais elle avait toujours été prête à les protéger même si l'argent restait son dada.

Maintenant que la jeune femme rousse se trouvait devant la porte de son bureau, elle déglutit un peu violemment et tenta de reprendre une respiration normale et de calmer l'anxiété qui transparaissait chez elle. Trois coups furent frappés à la porte et elle entra lorsqu'elle entendit une voix le lui ordonner.

« Bonjour Madame »

Cela avait été dit avec un grand sourire sur les lèvres, et l'on pouvait distinctement entendre tout le respect que Sarah mettait dans ces simples mots.

Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Mer 20 Juin - 13:14


Elle était impatiente que la grande Sarah arrive, la jolie rousse, qu’elle débarque avec ses gros seins et son air niais. Elle lui avait demandé de débarquer aux aurores quand toutes les autres filles étaient occupées à autre chose : petit-déjeuner, finir sa nuit, se débroussailler etc. Alors la voilà qui entrait dans la pièce avec une superbe robe rouge. Il fallait qu’elle la mette ce soir, ça ferait monter le chiffre d’affaire.
Meg, avec son ai renfrogné et sa cigarette fumante aux lèvres lui fit signe de s’asseoir et dit de sa voix rocailleuse : « C’t’entretien n’aura jamais zeut lieu. »
Après cette déclaration, elle ne savait trop comment commencer la discussion, pourtant elle était bourrue, elle n’avait peur de rien, encore moins des mots, pourtant elle tourna autour du pot en choisissant d’ouvrir son cœur :
« Vous savez p’tite, j’vous aim’ b’en moi. C’vrai quoi. Z’êtes pas com’ les zautres. Ca m’fascine que’qu’part. M’enfin bon. Bref. C’pas ça. Mais, ‘cause à c’te di’ff’rence qu’ j’remarque vous d’vriez fair’ aut’ chose. Ch’ais pas moi, z’avez pas d’la s’moule dans la tête, z’êtes pas bête, z’êtes cultivé. Et moi, j’ai les contacts. Si ça vous intéresse, plutôt qu’de finir dans c’trou. »
Meg, parfois, faisait preuve de bons sentiments, tellement que ça en était touchant.




_________________
Non adepte des critiques freudiennes.



Dernière édition par Matt le Ven 22 Juin - 13:55, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Ven 22 Juin - 10:13


La patronne était une femme imposante, qui pouvait tout aussi bien être douce que terrible et lorsqu'on se retrouvait devant elle, c'était une notion à ne jamais oublier – question de survie. Le bureau était plutôt froid et une dense fumée planait dans la pièce, conséquence directe du tabagisme important de Madame Meg. Il y régnait une atmosphère étrange, à la fois chaleureuse et écrasante, et ce n'était pas les propos de la tenancière qui allait arranger ça.

« C’t’entretien n’aura jamais zeut lieu. »

Cela donna à la rouquine l'impression d'être à un de ces moments, où l'on sentait que quelque chose de grand et d'important était en train de se jouer, quelque chose qui changerait tout. Ce genre de sentiment n'était pas une mauvaise chose en soi, mais les seules fois où Sarah l'avait ressenti c'est lorsqu'elle avait quitté son foyer et quand elle avait rencontré Elizabeth. Soucieuse de ne pas contrarier sa patronne, elle hocha la tête de façon raide et s'installa rapidement.

Le début de cette conversation l'a ravie, elle était contente et fière de lui plaire, elle se sentait comme une élève venant d'être félicité par son professeur préféré et c'était une sensation agréable. Cependant elle désenchanta très vite.
Les yeux de Sarah s'embuèrent et de grosses larmes dévalèrent ses joues rosées pour atterrir dans le creux de sa poitrine.

« Vous ne voulez plus de moi ?

Sa respiration commençait à devenir difficile à mesure que ses sanglots augmentèrent.

S-si un client s'est plaint je peux m'améliorer... O-ou je... je peux faire autre chose. S'il vous plaît, je ne veux pas pa-partir

C'était un étrange spectacle que de voir cette pâquerette fondre larme tout en toussant à cause de la fumée qu'elle inhalait inconsciemment. Elle n'avait même pas l'air de se rendre compte des nombreux compliments parsemés dans les propos de Madame Meg, et surtout que tout ceci était pour son propre bien.
Mais la vérité c'était que même si ce métier ne lui plaisait guère elle avait appris à s'y faire et à accepter que son corps ne lui appartienne plus et cela même avant son arrivée au bordel.
La jeune femme frissonna, elle ne voulait pas se rappeler, surtout pas, jamais. C'était pour ça qu'elle était partie, qu'elle avait terminé ici, pour oublier. Ce lieu était son refuge et même si elle rêvait d'une autre vie, Sarah White savait qu'elle n'était pas prête à affronter le monde seule. De plus, même si son quotient intellectuel dépassait celui de ses camarades, elle n'avait aucune formation...

Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Ven 22 Juin - 13:53


Meg savait que la rouquine était une gosse bizarre, mais de là, à fondre en larme… C’est vrai quoi, lorsqu’elle avait vu ses yeux larmoyants, elle ne s’était pas inquiétée puisqu’on ne sait jamais ce que l’émotion peut provoquer. Mais d’un coup, lorsque la petite lui demanda pourquoi elle ne voulait plus d’elle, c’était pourtant clair. Meg n’en revenait pas de se trouver face à un être si stupide. Non, naïf, on dit naïf.
C’est à ce moment qu’elle s’est mise à crachoter comme une fontaine mal débouchée. Meg, elle est gentille pourtant, et les larmes de cette petite protégée là lui firent mal au cœur, alors, bourrue qu’elle est, elle réagit comme elle pu. C’est ainsi qu’elle le fit :
« Mais zenfin ! Bien sur qu’j’veux plu’d’toi ! » Rugit-elle.
Au moins, ça rentrera dans la caboche de la gamine et lui fera un choc suffisamment grand pour qu’elle arrête de chialer.

« Tout va bien. » Finit-elle par lâcher plus calmement.
« J’des contacts. T’peux m’aider à t’créer une vie meilleure. »
Décidément Meg savait que cette fille avait un sérieux problème, mais là, elle ne voyait pas du tout où ça clochait, en est-il que ça clochait.



_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Mar 3 Juil - 19:08


Elle hoqueta. Cela faisait mal de se l'entendre dire. Bien sûr, elle savait qu'en débarquant ici sans aucune expérience il arriverait un jour où son corps naturellement bien proportionné ne suffirait plus. La jeune femme n'était pas aussi sensuelle ou séductrice que ses camarades et ses clients l'appréciaient car elle parvenait à garder une innocence et une pudeur qui les fascinaient. Sarah ne se voyait pas changer ce qu'elle était pour obtenir encore plus d'argent, mais l'idée de se retrouver seule et exposée la rendait capable d'accepter cela s'il n'y avait pas d'autres solutions. Ses pleurs avaient cessé, elle tenta alors de comprendre pourquoi madame Meg la rejetait.

« Mais... »

Cependant la tenancière la coupa dans son élan.
Non, ça n'allait pas bien ! Elle allait quitter le bordel et ce ne lui allait pas.
Oh la rouquine appréciait énormément le geste de sa patronne, ça oui, mais cela ne l'arrangeait tout simplement pas. Elle avait toujours imaginé tomber amoureuse d'un Monsieur qui ne la verrait pas que comme un objet dans lequel se vider et qui s’intéresserait à elle, vraiment à elle. Il serait doux, intelligent, agréable à regarder et amoureux d'elle surtout. Il serait comme le héros des livres que la rousse lisait durant son temps libre... Oui, sa vie serait parfaite avec lui pour la protéger.

Sarah White soupira et se racla la gorge, elle allait devoir s'expliquer.

« Madame Meg, je vous remercie mais je ne peux pas partir, je... elle déglutit, cet endroit est le seul où je puisse rester cacher. »

Voilà elle commençait à lui dire la vérité : elle fuyait. Toute sa vie se résumait avec ce simple verbe fuir. Fuir dans ses rêves quand il devenait trop douloureux de sentir les mains d'inconnus parcourir son corps, fuir ce passé dont elle ne voulait plus et fuir les responsabilités qu'elle avait envers ceux qui lui avaient été proches.

« J'aurais du vous le dire. Je suis désolée. 

Des larmes coulaient de nouveau sur ses joues alors qu'elle essayait de convaincre la tenancière de ne pas l'abandonner.

S'il vous plaît, je sais que... que je ne suis pas douée mais, ici je suis protégée. »

Il fallait qu'elle comprenne. Elle devait comprendre que Sarah était juste trop faible pour avancer seule dehors et pour faire face à ses problèmes.

Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Sam 7 Juil - 10:03


Meg n’était vraiment pas un monstre insensible, cela la faisait souffrir de voir la belle rousse dans un tel état. Elle lui fendait le cœur, avec ses larmes et son regard abattu, à pleurer. Elle pris une inspiration, comme pour parler, comme pour faire un long discours. Pourtant elle n’avait rien à dire, ne savait que dire, ses mots ne semblaient pas suffire à la jeune fille qui fini par avouer à ce moment là. Elle lâcha alors ce qui pesait si lourd sur ses épaules d’un bloc.

Après sa première déclaration, Meg lui prêta la plus grande attention, ne la quittant pas des yeux, et pourtant gênée, elle allait l’écouter, être là pour elle, elle ne s’attendait pas à une telle bombe.
Sarah ne continua pourtant pas son explication et fondit en larme à nouveau. Meg était déçue, elle espérait pourtant avoir sa confiance, la confiance de toutes ses filles.

« N’t’excuse pas. » Lui dit-elle paisiblement dans le but qu’elle se calme. Une fois qu’elle eut de nouveau toute son attention, elle continua.

« J’n’pouvais pas s’voir, Sarah. J’pensais agir pour ton bien. Bien qu’j’pense t’jours qu’tu vaut mieux qu’ça, et qu’tu s’rais t’jours si bien protégée, com’ j’dis, grâce à mes relations. J’respecte ton choix. »

Elle se leva de sa chaise, et vint s’appuyer sur le côté du bureau, de face mais un peu de biais à Sarah, debout face à elle.
« J’n’pensais pas t’mettre dans c’t’état. Et puis, les clients t’trouvent très bien com’ ça, j’n’ai pas à t’expulser. J’pensais à toi avant tout. Mais reste si c’est ici que tu’te sens l’mieux. »

Elle fit une pause, la regardant intensément, tout cela n’était pas fini.
« Mais t’dois m’dire à quoi t’exposes la maison en t’terrant ici, dis moi c’que risque les aut’ filles. Raconte moi tout. »
Elle était vraiment trop mère poule, parfois.


_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Ven 13 Juil - 15:51


Sarah était heureuse que Madame Meg ne veuille plus qu'elle quitte l'établissement. Ses sanglots s’apaisèrent et elle essuya rapidement les larmes encore présentes sur ses joues dans l'espoir de se rendre plus présentable. Il y avait d'ailleurs des tonnes d'astuces pour se rendre désirable et à visage humain quelque soit les circonstances.

Le sourire sur ses lèvres était encore faible mais il était sincère et montrait sa joie d'être totalement acceptée par la tenancière. Cela avait été difficile au début pour elle de travailler ici, mais à force de persévérance et en sachant garder une particularité qui ferait que les clients la choisiraient.
Elle suivit des yeux la progression de sa patronne et attendit silencieusement qu'elle pose la fameuse question qu'elle s'attendait à avoir : de quoi ou de qui se cachait-elle ?

Les compliments lui firent plaisir et un joli rose apparut sur ses pommettes, pourtant il était temps d'être sérieuse maintenant et de raconter une partie de son passé, la plus douloureuse.

« D'accord. »

La jeune femme inspira une grande bouffée d'air frais et chercha la moindre parcelle de courage qu'elle possédait pour parvenir à révéler le danger qu'elle faisait courir à Madame Meg et ses camarades.

« J'ignore si vous le savez mais à trente kilomètres il y a la ville de Loyton et là bas la famille White... elle déglutit, ma famille fait partie de la bourgeoisie. Mon père et ma tante possèdent un nombre important d'entreprises dans la région et nous n'avons jamais manqué d'argent. »

Elle fit une pause, pas très sûre de la façon dont elle devait aborder ce qui la meurtrissait encore et probablement pour toujours.

« Je vous épargne les détails mais, il y avait c-ce garçon, mon cousin Peter, et il... il...

Sa main se mit à trembler alors qu'elle ressentait déjà les souvenirs la paralyser. Pendant quelques secondes elle eut l'impression d'étouffer sous sa robe et aurait volontiers desserrer le tout si elle n'avait pas eu ce tremblement qui l'en empêchait. Sarah s'efforça malgré tout à retrouver un calme relatif, juste assez pour enfin avouer son secret.

J'ai perdu ma virginité. »

C'était un bel euphémisme pour dire qu'elle avait été violée. Et avant que la propriétaire puisse dire quoique ce soit elle l'interrompit.

« Ne vous inquiétez pas tout va bien. Je. J'ai réussi à passer outre ce fait et même si je sais que jamais je n'oublierais vraiment la façon dont il m'a touché et ses paroles... je vais bien. »

Sarah avait regardé droit dans les yeux la tenancière, en espérant la rassurer.

« Le problème est que je me suis enfuie de chez moi quand j'ai appris un mois plus tard que mes parents désiraient que je l'épouse. Elle eut un rire sans joie. Vous savez ce que c'est, la consanguinité ne dérange pas tellement dès qu'il est question de profit. Je sais donc que ma famille me recherche et cet endroit est certainement le dernier où l'on penserait me trouver... »

Elle sourit tristement.

« Je suis désolée.»


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Ven 20 Juil - 13:50


La gosse ne fut pas récalcitrante quand elle lui demanda de raconter. C’est vrai, c’était important pour elle de savoir ce que sa maison risquait, ce que ses filles encourraient. Elle était presque horrifiée de savoir qu’elle avait introduit quelque chose dans sa propre demeure. Alors elle l’écouta attentivement, faudrait-il prendre des mesures radicales ?

Meg fut plus que septique lorsqu’elle lui annonça qu’elle fut riche, où était le rapport ? Pourquoi ne pas tout compenser avec de l’argent. Cette histoire lui paraissait alors plus étrange que sombre.

Sa protégée sembla tétanisée à l’idée d’annoncer le secret, comme si dire était le revivre, elle l’écoutait, surtout, ne rien dire avant la fin de sa phrase. Fin de phrase qui fut étrange, elle énonça la vérité bien bizarrement mais Meg n’eut le temps de rien ajouter.

« Oui, c’sûr, ils n’vous ch’rch’ront pas ici. »
Elle réfléchit. Et, Meg étant elle-même, avec son air bourrue, ses phrases trop franches, elle parla à haute voix, avec un timbre étrangement rassurant.

« Il a mal joué vot’ cousin. Il aurait attendu vot’ mariage, il aurait pu vous violer en toute légalité, vous n’auriez pas pu v’z’ enfuir. »
C’était tout ce qu’elle avait à dire.

« Eh bien, ct’affaire est réglée. » Dit-elle. « V’comptrez parmi nos membres tant qu’vous voudrez. »

« Autre chose ? » demanda-t-elle en se rasseyant.



_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Jeu 26 Juil - 9:02


Elle avait toujours été quelqu'un d'obéissant la jeune Sarah. Si on lui demandait de sourire, elle offrait volontiers un grand sourire, s'il fallait apprendre toutes les façons de dire bonjour dans différentes langues elle étudiait cela sérieusement. C'est pour cela qu'il ne fallait donc pas s'étonner qu'elle n'ait pas rechigné à tout avouer à sa patronne, parce qu'elle était vraiment très obéissante.

« Il a mal joué vot’ cousin. Il aurait attendu vot’ mariage, il aurait pu vous violer en toute légalité, vous n’auriez pas pu v’z’ enfuir. »

Sarah sourit simplement, pratiquement certaine que la phrase venait d'être dite pour la rassurer. Madame Meg n'était pas ce qu'on appelait une personne délicate. Oh, elle aimait ses filles et savait comment remotiver les troupes, mais ses manières pouvaient choquer et ce fut d'ailleurs le cas la première fois que la rouquine l'avait rencontrée. Elle se rappelait encore de ses balbutiements lorsqu'il avait fallu qu'elle se présente, son visage rouge quand la tenancière s'était mise à lui expliquer en long et large comment la "boutique" fonctionnait et la peur de lui déplaire.
Son sourire se fit plus sincère quand la vieille femme accepta de la garder. Elle aurait été triste de quitter ses amies et ce lieu qui était maintenant devenu sa maison. Certes son travail n'était pas idéal mais cela lui suffisait pour vivre, les clients l'a traitaient correctement et elle semblait les satisfaire.

La question de sa patronne la prit un peu au dépourvu, c'était après tout elle qui avait demandé à la voir, la jeune femme n'avait donc rien de spécial à lui demander, si ce n'est peut-être...

« Et bien.. à vrai dire, certaines filles ont entendu une rumeur...

Elle regarda Madame Meg dans les yeux avant de baisser la tête sur ses souliers.

Il paraîtrait que nous allons recevoir un important client dans quelques jours... »

Les clients importants pouvaient se diviser en plusieurs catégories. Il y a ceux envers qui la tenancière avait des ''dettes'', ceux qui avaient assez d'argent pour exiger le meilleur et un service spéciale et ceux qui fricotaient avec les bandits et les forces de l'ordre (mais ces derniers étaient généralement dans l'une des deux premières classes).
Tout ceci conduisait au fait, qu'elle désirait avoir des précisions sur ce mystérieux client, mais mieux valait d'abord s'assurer que les rumeurs étaient ou non fondées.
Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Mar 31 Juil - 14:47


Meg renifla de désapprobation, elle n'aimait pas les rumeurs, en femme franche, et les aimaient encore moins lorsqu'elles étaient à son adresse.
"Eh bien..." commença-t-elle.

Elle grimaça.
"Ouais, un'homme très important va arriver."

Elle fit une pause.
"Mais j'ne'veux rien savoir, v'n'aurez aucune précision, j'tien à c'qu'il reste dans l'anonyma l'plus total."

Elle teint à préciser les choses à Sarah, espérant peut-être que celle-ci ferait passé le message aux autres filles, et que ça éviterait de faire trop de bruits.
"Vous v'conduirez toutes l'plus normalement et habituellement d'monde, la soirée n's'ra pas particulière."

Ne voulant pas que ses filles se sentent mises sur la touche, elle ajouta dans un grand sourire, comme si elle offrait un paquet de bonbons surprises.
"En r'vanche, l'mois prochain, j'organiserai une soirée privée, pour nos m'illeurs clients. C'sera une soirée très classe, dans vos plus rich'robes."




Spoiler:
 

_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Dim 2 Sep - 15:10


Elle fit une moue déçue. Elle espérait avoir un peu plus d'informations à divulguer à ses amies qui lui avaient donné comme mission de se renseigner sur cet événement en profitant de sa convocation dans le bureau de leur patronne. Sarah espérait qu'elles ne seraient pas trop sur les nerfs de ne pas en savoir plus, mais elle comprenait la discrétion dont elles devaient toutes faire preuve, c'était inhérent à leur métier.
Même entre camarade, on ne se disait pas tout et l'anonymat des clients était quelque chose que l'on protégeait. Bien sûr cela n'empêchait pas d'émettre des suppositions et nul doute que cet homme serait leur principal sujet de conversation.

« Il n'y a pas de problème Madame Meg. Je ferais passer le message. »

La rouquine répondit automatiquement au sourire plutôt rare de la tenancière. Ce genre de soirée au bordel se déroulait de temps en temps mais à chaque fois c'était une véritable fête et une occasion d’apparaître sous leur plus beau jour.

« C'est gentil à vous d'organiser cela. Merci. »

Son sourire aurait pu éblouir n'importe qui, tellement il irradiait de bonheur. Elle se leva gracieusement de la chaise et salua la vieille femme avant de sortir de la pièce en la remerciant une dernière fois.
A cet instant, Sarah White ne savait pas si elle pouvait être plus heureuse qu'elle ne l'était déjà.
Revenir en haut Aller en bas
Matt
VOUS ETES TOUS FOUS.
avatar

Messages : 1916
Graines de café : 2000
Date d'inscription : 04/03/2012
Localisation : Dans ma panière.
Personnages RPG : Johan Rhodès
Meg

MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   Mar 11 Sep - 17:59





FIN

_________________
Non adepte des critiques freudiennes.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Quand une S. rencontre une M. [pv Meg]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Café de la Gare :: Moka - RPG :: Univers :: Far West :: Bordel-
Sauter vers: